< Retour

La domozique et les domophones

Imaginée par Jean-Marc Delannoy, Al1 & Ant1, la Domozique est un nouveau courant musical participatif où les instruments – les domophones – sont fabriqués à partir d'objets domestiques et de systèmes électroniques.

Les domophones

Les domophones sont des instruments de musiques électroniques, ludiques, personnalisés et accessibles à tous. Sans prérequis nécessaires, ils permettent à chacun de jouer de la musique en s'amusant.

Ils sont fabriqués à partir d'objets de la vie quotidienne, plus ou moins volumineux : meubles, appareils électroménagers, luminaires, plomberie, jouets, etc…
Ils sont équipés d'électronique, d'enceintes, et n'ont besoin que d'une simple prise de courant pour être prêts à jouer. Ils sont également conçus pour être interconnectés et se synchroniser les uns aux autres, formant ainsi un orchestre.

La construction et l'assemblage des systèmes électroniques sont basés sur les technologies issues de logiciels libres : raspberry Pi, cartes FRAISE, capteurs en tous genres (accéléromètres, potentiomètres, boutons poussoirs, piezo, infra-rouges…)

 

Philosophie de la Domozique

Elle s'inscrit dans une philosophie du partage des savoirs et du développement des communs. Elle incite :

  • à l'expérience collective de création d'instruments de musique personnalisés,
  • au libre accès à ces instruments,
  • à la duplication par la diffusion sous licence libre de toutes les informations qui permettent la fabrication des instruments,
  • au jeu collectif, par le biais de représentations publiques.
Quelques exemples de Domophones :

Hi-Fi téléphone maison
Domophone fabriqué à partir d'un meuble hifi et d'un téléphone filaire. Créé en octobre 2017 à
l'occasion de la carte blanche Métalu A Chahuter à la Gare Saint-Sauveur
Production : Collectif Métalu A Chahuter / metalu.net

 

La commode-blaster
Domophone fabriqué à partir d'une commode vintage, d'un couvercle de gazinière, d'une
console de table de mixage et d'un arrosoir. Il a été créé en octobre 2017 à l'occasion de la
carte blanche Métalu A Chahuter à la Gare Saint-Sauveur.
Production : Collectif Métalu A Chahuter / metalu.net

La Tour de Babelle
Domophone créé dans le cadre du projet Jardin Musical Partagé porté par l'ARA. L'installation
rassemble l’ensemble des sons captés par des habitants de Seclin. Elle a été construite à l'image
des tours HLM du quartier de la Mouchonnière.
Production : collectif Métalu A Chahuter / metalu.net
Sur une commande de : l'ARA dans le cadre du projet Jardin Musical Partagé
Avec le soutien de : la Ville de Seclin, le Département du Nord

La machine à Free Son
Porté par la salle de musique actuelle lilloise l'Aeronef, Free Son est un projet qui consiste à
développer des outils innovants pour favoriser l'accessibilité de la salle de concert de l'Aéronef
et de sa programmation aux personnes malentendantes et sourdes.
C'est dans ce cadre qu'Al1 & Ant1 ont créé cette machine « sur-mesure » qui permet de
ressentir les vibrations à travers différentes techniques et sur différentes parties du corps.
Production : collectif Métalu A Chahuter / metalu.net

La Bi-douchette
La Bi-douchette est un assemblage d’objets sonores et d’interfaces électroniques (capteurs,
interrupteurs..). Sa base est une table de chevet recyclée par les artistes, provenant des archives
de la Maison d'Accueil Spécialisé Martine Marguettaz. Le choix de cet objet bien connu des
résidents vise à l'ancrer dans leur quotidien. Elle a été conçue avec le personnel encadrant pour
s'adapter aux différents handicaps des résidents.
Production : collectif Métalu A Chahuter / metalu.net
En partenariat avec : M.A.S Martine Marguettaz de Saint-André, association Tournesol, Artistes
à l'hôpital
Dans le cadre du parcours Culture & Santé » de la DRAC et de l'ARS